Soft skills : comment les détecter en entretien d’embauche ?

Publié 7 août, 2018 · 3 min. lecture

Difficiles à détecter chez un candidat à partir d’un simple CV, les compétences douces ou soft skills sont pourtant déterminantes pour la qualité d’un recrutement.

Au-delà des compétences techniques, l’entreprise doit savoir identifier ces qualités humaines pour retenir les meilleurs profils. Elle constituera ainsi des équipes performantes dans un monde en mutation permanente. Quelles sont ces compétences personnelles, comportementales ou durables et comment les déceler en entretien ?

 

Intelligence émotionnelle VS Intelligence Artificielle

Le monde du travail évolue à vitesse grand V. Alors que les théories fleurissent sur la robotisation et l’automatisation des tâches routinières, le monde du recrutement met déjà à profit les avancées de l’Intelligence Artificielle. Mais pas question pour autant de confier le métier de recruteur à des algorithmes : entreprises et salariés ont bien compris l’importance d’investir sur leur capital humain.

Quelles sont donc ces soft skills que cherchent les recruteurs ? Par opposition aux hard skills (expériences, formations, visibles sur le CV) elles désignent ces compétences invisibles, propres à chacun. Autonomie, esprit d’équipe, capacité à gérer ses émotions … La liste est longue et non exhaustive. A qualification égale, un candidat doté de plusieurs de ces qualités s’adaptera mieux aux changements du monde du travail et réagira avec sang froid aux difficultés du quotidien.

 

soft skills

 

 

Listez ces soft skills en amont du recrutement

Pour détecter ces soft skills, vous devez faire appel à votre bon sens et à une bonne stratégie.

La première étape est de les intégrer dans votre processus de recrutement. Dès la rédaction de l’annonce, posez-vous les bonnes questions… Quels traits de caractère le candidat doit-il avoir pour s’intégrer au sein de l’équipe? Quelle qualité humaine aimeriez-vous que vos collaborateurs partagent? Listez vos réflexions et gardez-les en tête tout au long du recrutement. Elles transparaîtront dans votre annonce et attireront davantage les profils en phase avec la personne que vous cherchez.

 

Adaptez vos entretiens aux compétences recherchées

Une fois cette liste de compétences-clés claire, vous devez les détecter. Soyez créatif pour les déceler dans vos échanges avec les candidats et gagner du temps.

Par exemple si l’un des critères retenu est d’être parfaitement à l’aise avec le digital, utilisez une application mobile pour pourvoir le poste. Vous vous assurez ainsi que vos candidats utilisent le numérique au quotidien, au-delà du discours. Le candidat devra se positionner en tant que leader? Imaginez un entretien au format collectif ou un escape game, pour le voir réagir face à une problématique donnée. Vous testerez sa confiance en lui, sa capacité à coopérer, à résoudre des problèmes. Enfin, ne négligez pas l’entretien en tête à tête et soyez à l’écoute de sa communication verbale et non-verbale, en évitant les biais cognitifs – biais de confirmation, stéréotype, projection… Demandez-lui d’illustrer ses propos par des exemples concrets illustrant ses compétences comportementales.

 

Au final, déceler les soft skills demande une grande qualité d’attention de la part du recruteur. Une fois votre talent recruté, vous devrez aussi l’aider à cultiver ses compétences pour entretenir sa motivation et son bien-être au travail.

 

Autre article qui pourrait vous intéresser

Recrutement à l’aveugle: quels avantages ?