Millennials : 6 avantages dont ils raffolent

Publié 17 avril, 2018 · 4 min. lecture

Comment ? Votre Comité d’Entreprise permet d’obtenir des facilités en matière de prêt immobilier ? Très intéressant… Enfin, moins sexy aux yeux de millennials, peu attachés à la propriété par rapport à leurs ainés ! Oui mais alors, à quoi rêvent les millennials ? Comment les inciter à rejoindre votre entreprise plutôt que la concurrence ? Face à ces questions, vous êtes aussi démuni que lorsqu’il s’agit de choisir un cadeau d’anniversaire pour votre nièce de 15 ans ? Pas de panique, pour ce qui est recrutement, nous vous avons préparé une liste d’avantages qui feront mouche auprès des jeunes talents que vous ciblez ! Et pour votre nièce… On compatit 😉

 

Du sens, du sens et encore du sens !

Vous l’aurez compris, la génération des millennials carbure au sens plus que tout autre chose. Et ils en cherchent partout : dans leur propre poste, de leur entreprise comme dans leur vie professionnelle en général. Souvent taxés d’individualistes, ils apprécieront que vous investissiez dans leur formation continue et que vous leur proposiez des perspectives de carrière. Attention toutefois, promettre un statut cadre n’a plus tout à fait le même impact auprès de cette population qui valorise peu le statut. On parle ici plutôt de participer au projet d’entreprise, de contribuer aux innovations, de bénéficier d’un programme de « mentoring » ou de partager des engagements sociétaux.

 

Créer du lien

Les millennials sont des animaux sociaux par excellence ! L’affect est une dimension importante de leurs relations professionnelles, aussi n’hésitez pas à créer les conditions qui leur permettront de nouer de vrais liens avec le reste de l’équipe : participation à des événements, organisations de sorties ou de séjours dédiés au teambuilding. S’ils passent un bon moment, vos salariés auront sûrement envie de le partager avec leur communauté sur les réseaux sociaux : du bonus pour votre réputation !

 

millenials

 

Plus de souplesse au boulot

A l’heure où le télétravail se démocratise de plus en plus, les millennials attendent de leur entreprise qu’elle s’adapte aux contraintes qu’ils rencontrent (oui, on parle bien du livreur qui passera « entre 8h et 18h »). Des horaires de travail plus flexibles constituent donc un avantage particulièrement convaincant car il confère plus de contrôle au salarié sur son emploi du temps tout en le responsabilisant. Il s’agit d’une marque de confiance souvent très appréciée des jeunes professionnels. D’ailleurs, ils apprécient également de retrouver cette souplesse dans les rapports hiérarchiques, les relations trop formatées et cérémonieuses peuvent vite les faire fuir.

 

Une vie en dehors du travail

Pour les millennials, le job « officiel » qu’ils occupent n’est plus le seul moyen de s’épanouir. Ils ont donc besoin de temps à consacrer à d’autres projets professionnels ou associatifs, à des voyages, bref à d’autres engagements qui doivent leur permettre de trouver un équilibre global. Dans cette optique, certaines entreprises françaises ont même mis en place un système de congés illimités sans constater d’abus de la part de leurs salariés ainsi responsabilisés. Sans aller jusque-là, permettre à vos salariés de prendre un jour quand ils en ont besoin réduit considérablement les problèmes engendrés par des salariés surmenés (tensions, baisse de l’attention, improductivité, burn-out, etc.) et montre une nouvelle fois que vous leur faites confiance.

 

Les millennials apprécient également de retrouver cette souplesse dans les rapports hiérarchiques, les relations trop formatées et cérémonieuses peuvent vite les faire fuir Click To Tweet

 

 

Un bureau qui n’en soit pas un

Babyfoot, table de ping-pong, salle de sieste… À l’image de ces symboles, parfois un peu vite récupéré par les adeptes du « cool-washing », les entreprises déploient des trésors d’ingéniosité (et de budget !) pour proposer des locaux attractifs, voire ludiques, aux antipodes des open-spaces austères auxquels nous sommes habitués. Plus en phase avec les aspirations de vos salariés, cette démarche d’aménagement permet également de mieux s’adapter à une journée de travail rarement linéaire : il y a un moment (et un espace) pour effectuer un travail de fond seul, un moment (et un espace) pour la détente et la convivialité, un moment (et un espace) pour réfléchir en groupe, etc, etc. Et oui, il faut bien donner les moyens à vos salariés de rivaliser avec leurs potes free-lance qui passent d’espace de coworking stylés en cafés branchés !

 

Un salaire décent

Au risque d’en décevoir certains, les millennials ne vivent pas (uniquement) d’amour et d’eau fraîche. L’argent reste donc bien un moteur, contrairement à ce qu’on peut lire parfois, car aucune génération ne se complait dans la précarité. Vous verrez que, dégagés de préoccupations matérielles du type « vais-je pouvoir payer mon loyer ET manger », vos collaborateurs seront nettement plus sereins et disponibles pour s’investir dans vos projets.

 

Voilà quelques conseils pour mieux comprendre les millennials mais attention… Rien ne vaut une information de première main ! C’est pourquoi la meilleure façon de savoir comment convaincre vos candidats puis combler vos salariés, millennials ou pas, est encore de leur demander ! Vous éviterez quelques déconvenues et découvrirez sûrement que les millennials ne sont pas toujours ceux que l’on croit… Et si malgré tous vos efforts, les meilleurs candidats continuent de vous bouder, penchez-vous sur cet article.

 

Autre article qui pourrait vous intéresser…

Recrutement via mobile des non-cadres : l’été est déjà là !