IA & recrutement : qu’avez-vous à y gagner ?

Publié 1 mars, 2018 · 3 min. lecture

L’intelligence artificielle est partout, ou du moins elle le sera bientôt si l’on en croit le nombre d’articles qui fleurissent sur le sujet. Tantôt vue comme une menace ou comme une opportunité, elle cristallise autant de peurs que d’ambitions. Mais qu’est-ce donc que l’intelligence artificielle ? D’après le Larousse*, elle désigne « l’ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence »… Autant dire que le champ est vaste et les applications nombreuses ! En voici quelques-unes qui devraient vous permettre d’entrevoir le potentiel d’économies qu’elle représente :

 

Réduisez votre temps de sourcing en exploitant mieux les données  

Les services RH ne manquent pas de données, ils en débordent… Mais on ne peut pas en dire autant du temps disponible pour en faire quelque chose ! Grâce à des solutions reposant sur l’intelligence artificielle, faites en sorte que ces informations soient collectées, triées et retraitées pour servir vos objectifs (dans le respect de la réglementation sur les données personnelles bien entendu). Par exemple, l’entreprise de développement logiciel Intuit a réduit son délai moyen de recrutement de 62 à 30 jours. Comment ? En mettant en place un système de priorisation automatique des profils qui lui permet de convoquer directement les candidats les plus qualifiés mais aussi les plus susceptibles de rejoindre l’entreprise. Aujourd’hui, le système fonctionne même comme un vivier duquel émergent des profils dès la publication d’une offre.

 

AI

Faites-vous mâcher le travail

Si vous avez l’habitude de réaliser une première sélection à partir de vidéos de candidats répondant aux questions d’un script, faites comme Vodafone et laissez-vous aider par des robots pour analyser leurs prestations ! Ils seront sûrement moins fins que vous mais ne les sous-estimez pas, ils sont capables d’interpréter certains signes du langage corporel. Grâce à ce procédé le groupe britannique de télécommunications a réduit par deux le temps alloué au recrutement de personnel pour les services clientèle. Ce sont en effet des robots qui ont visionné les quelques 50 000 candidatures reçues et effectué une 1e sélection que les équipes RH Vodafone ont ensuite rencontrée en personne. Complémentarité éprouvée pour une meilleure efficacité lors des échanges en face à face.

 

Déléguez une partie de la relation

Confier la gestion de la relation à une intelligence « artificielle » ? N’est-ce pas un peu… contre-intuitif ? Pas tant que ça si on y réfléchit… Confier les intéractions à faible valeur ajoutée à un chatbot par exemple peut vous permettre de dégager du temps pour répondre aux questions qui importent vraiment ! En effet, quel est l’intérêt que vous répétiez 30 fois par jour l’adresse email à laquelle envoyer une candidature quand un robot peut le faire à votre place ? L’opérateur allemand Deutsche Telekom a de son côté mis en place un chatbot qui lui permet de dissuader les candidats qui ne remplissent pas les critères pour un poste donné en leur posant des questions : voilà du temps gagné pour tout le monde ! Le candidat est informé de ses chances d’obtention du poste et le recruteur reçoit plus de CV qualifiés !

Pour conclure, l’intelligence artificielle permet de travailler plus vite en automatisant certaines tâches et de s’affranchir de certains biais cognitifs lors du recrutement. Mais son principal avantage consiste à réserver les échanges entre humains à des interactions qualitatives. Le robot, en répondant immédiatement à un grand nombre de questions pratiques, colle aux exigences des candidats/consommateurs. Toutefois, malgré les progrès du machine learning, certaines tâches restent trop complexes pour lui : l’entretien reste une affaire d’humain ! On peut donc supposer que l’avenir des RH repose sur cette complémentarité humain/machine.

Source: LinkedIn Global Trends 2018

 

Autre article qui pourrait vous intéresser…

Découvrez comment la technologie va créer des emplois